ID Privé - Votre actualité privée, pratique, juridique et ludique



Toxi-infections alimentaires collectives suspectées d’être liées à la consommation de coquillages crus, bilan épidémiologique au 8 janvier 2020

Mis en ligne par ID Privé le 13/01/2020


Toxi-infections alimentaires collectives suspectées d’être liées à la consommation de coquillages crus, bilan épidémiologique au 8 janvier 2020
Des cas de TIAC suspectées d'être liées à la consommation de coquillages crus en France métropolitaine ont été signalés depuis décembre 2019.

Depuis début décembre 2019, 179 déclarations obligatoires (DO) de toxi-infections alimentaires collectives (TIAC) suspectées d’être liées à la consommation de coquillages crus, principalement des huitres, ont été transmises à Santé publique France. Les signalements proviennent de la majorité des régions de la France métropolitaine.

La grande majorité (138/179, 77%) de ces TIAC est survenue à partir du 23 décembre. On observe un pic de malades autour du 25-27 décembre (figure 2). Les repas incriminés se regroupent autour du 24-25 décembre.

Au total, 1 033 personnes ont été malades dont 21 (2%) ont été hospitalisées. Il s’agit très majoritairement de personnes âgées de plus de 15 ans. Pour les 595 malades avec une information sur l’âge, 19 (3,1%) étaient des enfants de moins de 15 ans. Les symptômes, principalement des diarrhées et des vomissements, ainsi que les durées d’incubation, sont compatibles avec des infections à norovirus ou d’autres virus entériques. Les analyses de selles réalisées à ce jour par le Centre national de référence des virus des gastro-entérites ont confirmé la présence de norovirus et d’autres virus entériques.

Ce nombre de TIAC suspectées d’être liées à la consommation de coquillages crus est nettement plus élevé que les années précédentes. Chaque année entre 25 et 120 TIAC suspectées d’être liées à la consommation de coquillages sont signalés à Santé publique France dont entre 4 et 30 survenues sur les périodes décembre-janvier.


Suite aux signalements de TIAC suspectées d’être liées à la consommation de coquillages crus, la Direction générale de l’alimentation (DGAL) en lien avec les Directions départementales en charge de la protection des populations (DD(CS)PP) réalise une enquête de traçabilité afin de remonter jusqu'à la zone de production des coquillages suspectés et des analyses de confirmation sont effectuées sur les zones concernées. A ce jour, plusieurs zones ont été fermées pour cause de contamination par des norovirus.

Les fermetures de zones peuvent être consultées sur ce site :

http://www.atlas-sanitaire-coquillages.fr/  (Rubrique "Statuts")


Santé publique France - Communiqué complet- 2020-01-10
 



Dans la même rubrique :









1 2 3 4 5 » ... 91






Les dernières informations de
l'Institut National de la Consommation...






Bénéficiez gratuitement de tous les services de ce site. Indiquez votre adresse mail ci-dessous...

Retrouvez vos informations sur...



Les derniers articles les plus lus...