ID Privé - Votre actualité privée, pratique, juridique et ludique



Smartphones - Ils génèrent trop d’ondes !

Mis en ligne par ID Privé le 19/09/2019


Smartphones - Ils génèrent trop d’ondes !
Chaque année, l’Agence nationale des fréquences (ANFR) vérifie aléatoirement le DAS (débit d’absorption spécifique) de dizaines de mobiles commercialisés en France. Et depuis deux ans, elle prend régulièrement des marques en faute pour les excès de certains de leurs modèles. Leur leçon est pourtant plus simple que la poussée d’Archimède.

Elle s’énonce ainsi : en Europe, le DAS d’un smartphone ne doit pas dépasser 2 W/kg. Plus qu’un cours de physique, c’est même une leçon d’histoire puisqu’elle n’a pas changé depuis… 1998 (lire encadré). Ce DAS représente le niveau des radiofréquences émises par le téléphone portable vers l’utilisateur lorsque l’appareil fonctionne à pleine puissance. Sans alimenter le débat qui divise pro et anti-ondes, on préfère, à choisir, que la réglementation soit respectée.

Parmi les constructeurs épinglés figurent des acteurs confidentiels, tels Echo ou Logicom, mais aussi des entreprises connues comme Alcatel, Huawei, Nokia, Wiko ou Xiaomi. Ainsi, début 2017, l’Alcatel Pixi 4 fraudait, de peu, à 2,04 W/kg. En juillet 2018, le Xiaomi Mi Mix 2S franchissait la ligne avec 2,94 W/kg. Et, en février dernier, le Nokia 6.1 était flashé à 3,58 W/kg (lire " DAS tronc " dans l’encadré). Pas de marge de tolérance à l’ANFR, qui met chaque fois en demeure les fabricants de conformer leurs produits.

Au sommaire
- retrait volontaire ou forcé
- qu’est-ce que le das ?
- Les trois types de DAS
- Puissance excessive des ondes : modèles concernés (depuis 2017)


UFC Que Choisir - Communiqué complet- 2019-09-18

 



Dans la même rubrique :









1 2 3 4 5 » ... 32






Les dernières informations de
l'Institut National de la Consommation...






Bénéficiez gratuitement de tous les services de ce site. Indiquez votre adresse mail ci-dessous...

Retrouvez vos informations sur...



Les derniers articles les plus lus...