ID Privé - Votre actualité privée, pratique, juridique et ludique
ID.Privé
... votre actualité juridique, pratique et ludique !





Seuls 19% des Français envisagent de traverser les frontières cet été

Mis en ligne par ID Privé le 27/07/2020


Seuls 19% des Français envisagent de traverser les frontières cet été
L’accélération de la pandémie au niveau mondial et la crainte d’une seconde vague en France et en Europe ne semblent pas entamer la confiance des Français dans la reprise du tourisme à l’international. Alors qu’ils sont moins de 20% à choisir une destination hors des frontières cet été, un retour à la confiance se confirme pour 2021. Ipsos dévoile les résultats de son Baromètre Future of Travel, réalisé pour Europ Assistance.


Préoccupations et précautions des voyageurs par rapport au Covid-19

Les 3 principales préoccupations des voyageurs :
o    Une vague d’épidémie survient pendant le voyage (31%)
o    Le fait de ne pas pouvoir s’adonner à leurs activités et visites habituelles en raison du Covid-19 (30%)
o    Tomber malade durant leur séjour (25%)
 
Les 3 principaux facteurs de réassurance des voyageurs :
o    Une baisse des taux d’infection (49%)
o    La réouverture des hôtels, bars et restaurants (25%)
o    Un avis officiel du gouvernement (22%)

Les 3 principales précautions prises par les Français : o    Rester sur le territoire français (77%)
o    Éviter de se rendre dans certains pays à risque (77%)
o    Éviter les endroits bondés (73%)


De l’incertitude malgré une volonté marquée de partir en vacances
Premier enseignement de cette étude : les Français expriment un profond besoin d’évasion après une période de confinement et de déconfinement progressif qui a limité considérablement leurs déplacements. Ainsi, en France, 87% des personnes interrogées songent probablement ou certainement partir en vacances d’ici la fin de l’année 2020, contre 81% en moyenne au niveau européen. Dans ce contexte particulier, les vacances dureront au moins deux semaines pour près de la moitié des Français, et le bord de mer reste leur destination privilégiée (41%).


Une tendance partagée à travers le monde, sur l’ensemble des répondants, 34% prévoient d’aller à la plage et 35 % de partir au moins deux semaines. Après une longue période d’isolement, 20% des voyageurs estivaux français prévoient de rendre visite à leurs amis et à leur famille. L’incertitude demeure néanmoins sur la concrétisation de ces bonnes intentions : au moment de la conduite de l’étude, seuls 20% des répondants avaient déjà réservés des vacances pour cet été.


Des voyageurs prudents pour cet été…
Parmi ceux qui ont l’intention de partir cet été, 76% ont fait le choix de rester en France pour leur voyage principal. Ils sont seulement 19% à prévoir un séjour à l’étranger (12% en Europe et 7% en dehors). Une tendance qui témoigne à la fois de la prudence des Français face à l’accélération de la pandémie au niveau mondial et des fortes restrictions de déplacement, alors qu’ils sont habituellement 52% à songer voyager à l’étranger en été : voir notre Baromètre des Vacances d’été d’Europ Assistance 2019.

Les Français ont adapté leur projet de voyage au regard de la crise sanitaire. Ceux qui partiront cet été privilégieront les locations saisonnières (37%) ou des hôtels (11%) et la voiture comme mode de transport (75%), moyens de favoriser le respect des distances sociales. Au niveau mondial, tous les répondants interrogés favorisent les mêmes précautions, ils sont 74% à partir en voiture cet été et 33% dans des locations saisonnières.

Concernant leur budget, les Français qui comptent partir en 2020 dépenseront en moyenne 1522€ pour leur voyage principal, un montant légèrement en dessous de la moyenne européenne (1604€).

…mais plus confiants pour la suite
Si ce contexte très incertain a modifié profondément les habitudes de voyage des Français cet été, il ne semble pas entamer leur confiance dans la reprise du tourisme mondial dès cet automne. Ils sont ainsi 47% à prévoir un séjour à l’étranger (29% en Europe, 18% en dehors) contre 46% en France. Une tendance qui s’explique notamment par la volonté d’une partie des Français de reporter leur projet de grand séjour à l’étranger prévu initialement cet été : 25% prévoient ce voyage en automne et 17% en hiver. Une confiance qui s’exprime également dans les modes de transport et d’hébergement envisagés : 43% d’entre eux souhaitent réserver un hôtel contre seulement 25% pour les vacanciers estivaux 2020. Ils sont aussi 36% à privilégier l’avion comme mode de transport dès cet automne et 43% cet hiver contre seulement 11% cet été.

Plus les projections sont lointaines, plus les Français expriment un besoin de partir à l’étranger. A partir de mars 2021, 59% des Français choisissent l’étranger plutôt que la France pour leur principal voyage (dont 31% en Europe et 28% en dehors) pour une durée d’au moins 1 semaine (74%).

Cette étude souligne une relative homogénéité entre les réponses des Français et des répondants étrangers, et témoigne d’une tendance mondiale sur les projections de vacances, bouleversées par la pandémie. 



Source >> IPSOS