ID Privé - Votre actualité privée, pratique, juridique et ludique



Pourquoi on ne peut pas dire que 20% des passages aux urgences sont inappropriés

Mis en ligne par ID Privé le 15/11/2019


Pourquoi on ne peut pas dire que 20% des passages aux urgences sont inappropriés
Le taux est régulièrement mis en avant lorsque la situation dans les hôpitaux est évoquée : 20% des passages aux urgences seraient inappropriés. La méthodologie comme la façon d'aborder le sujet sont controversées.

"20% des passages aux urgences le sont pour de mauvaises raisons, ils seront évités grâce un numéro unique d'accès aux soins ", 
annonçait en octobre dernier Agnès Buzyn, la ministre de la Santé.

Dans son rapport public annuel, en février dernier , la Cour des comptes estimait en effet possible de considérer que 20% des patients actuels des urgences hospitalières ne devraient pas fréquenter ces structures. Or la méthodologie utilisée, comme la notion de passage inapproprié aux urgences, sont problématiques. Voici pourquoi.

Au sommaire
- Parce que le concept de visites inappropriées est évalué a posteriori
- Parce que des critères affinés débouchent sur un taux plus faible
- Parce que pour certains chercheurs, la notion est à repenser du point de vue des patients


France TV Info - Article complet - 2019-11-14
 



Dans la même rubrique :









1 2 3 4 5 » ... 88






Les dernières informations de
l'Institut National de la Consommation...






Bénéficiez gratuitement de tous les services de ce site. Indiquez votre adresse mail ci-dessous...

Retrouvez vos informations sur...



Les derniers articles les plus lus...