ID Privé - Votre actualité privée, pratique, juridique et ludique



Organisation logistique des circuits-courts: un programme de recherche-action pour créer un outil à destination des producteurs

3 Juillet 2019


Organisation logistique des circuits-courts: un programme de recherche-action pour créer un outil à destination des producteurs
Depuis plusieurs années, différents projets visent à aider le développement des circuits-courts alimentaires, en développant des outils à destination des producteurs. Parmi ces projets, le programme de recherche action COLCICCA sur la logistique des circuits-courts.
 
LE PROJET COLCICCA
 
La question posée par le projet COLCICCA  est celle de l’accompagnement efficace des producteurs impliqués dans les circuits-courts pour organiser leur logistique de manière durable. La logistique est en effet un des facteurs limitants du développement des circuits courts. L’objectif de COLCICCA est alors de mettre à disposition des producteurs et des personnes accompagnant les producteurs, une valise pédagogique rassemblant des fiches méthodologiques et des outils opérationnels.
 
Le 20 juin était la journée de restitution du programme de recherche-action COLCICCA, afin de présenter ces outils et méthode, ainsi que les questions de recherches abordées durant le projet.
 
La logistique, ce n’est pas que le transport depuis la ferme jusqu’aux clients. Loin s’en faut. Il est apparu lors de précédents travaux que les circuits-courts recèlent des coûts cachés : la gestion des stocks, la prise et la préparation des commandes, l’étiquetage, la facturation…, des tâches qui représentent un enjeu important pour la performance des circuits courts.
 
L’organisation logistique vise alors à planifier et coordonner ces tâches de préparation et de livraison, concevoir les tournées de livraison le cas échéant, en tenant compte des contraintes liées à la production et celles exigées par les clients. Ces coûts logistiquesreprésentent au minimum 10% du chiffre d’affaires des producteurs, mais peuvent atteindre et dépasser parfois le 50%. Ce sont des coûts réels dont les producteurs ne sont pas toujours conscients. En outre, l’optimisation de la logistique représente un enjeu collectif en termes d’impact carbone, et d’émission de polluants atmosphériques.
 
Il est donc important pour les producteurs d’évaluer leur logistique au moyen d’un diagnostic(individuel ou collectif pour les groupements de producteurs) et de l’optimiser.
 
COLCICCA comportait deux volets principaux :
  • Recherche : comprendre et analyser les changements de pratiques logistiques, identifier les freins et leviers de ces changements de pratiques;
  • Opérationnel : accompagnement de collectifs de producteurs, afin de les sensibiliser aux enjeux logistiques, notamment les coûts (économiques et environnementaux) de leurs organisations.
 
COLCICCA s’est notamment appuyé sur l’outil de calcul logistique LOGICOUT  créé dans le cadre du projet antérieur OLICO-Seine. Il a permis de dresser des diagnostics logistiques de trois collectifs de producteurs volontaires des Hauts-de-France et d’engager un long travail de co-construction de solutions alternatives plus performantes. LOGICOUT est accessible gratuitement en ligne par les agriculteurs, ou les accompagnants.
 
La valise pédagogique s’adresse prioritairement aux personnes qui vont accompagner les producteurs. Elle comprend d’une part des fiches pratiques (sensibiliser à la logistique, établir un diagnostic, optimiser la logistique d’un collectif par la scénariologie participative, traiter de l’équité au sein d’un collectif, organiser un jeu de rôles). Ces fiches se complètent d’autre part de fiches d’approfondissement : prise de recul sur le calcul des coûts logistiques, le recours aux cartes pour concevoir des organisations logistique, le recours aux jeux pour sensibiliser, la gouvernance appliquée aux projets logistiques, les aspects réglementaires de la logistique, externaliser sa logistique.
 
COLCICCA faisait suite à ALLOCIRCO, un projet partenarial mené entre 2012 et 2015 par les mêmes partenaires, pour étudier les organisations logistiques et améliorer l’efficience des circuits-courts alimentaires, afin d’aider les producteurs à réduire leurs coûts de livraison.


L’ACCOMPAGNEMENT : RETOURS D’EXPÉRIENCE
Une partie de la matinée a été consacrée aux retours d’expériences sur l’accompagnement des producteurs, à travers plusieurs interventions d’acteurs ayant bénéficié de l’accompagnement d’une structure.
Cette séquence a permis d’expliciter les besoins des producteurs en termes d’accompagnement : le besoin de trouver des solutions sur-mesure adaptées aux problèmes posés, et à chaque fois la nécessité de traiter de l’équité. Ce dernier point est fondamental, car la pérennité d’un collectif, en l’occurrence fondé sur l’entraide pour assumer les tâches logistiques exige l’élaboration de règles de fonctionnement partagées et un système compensation des temps passés par certains producteurs aidant pour le compte des autres.
 
Le court-circuit : cette structure propose un site de vente en ligne  de produits issus de l’agriculture paysanne et des points de distribution gérés par les producteurs, est présente dans plusieurs villes du Nord-Pas-de-Calais. Si l’entraide pour les tâches logistique a été présente dès le départ, l’accompagnement a consisté à aider le collectif à mettre au point un nouveau système de compensation plus équitable.
  • Le Drive du Montreuillois : le Drive fermier du Montreuillois  est un regroupement d’agriculteurs et artisans locaux, qui propose une gamme complète de produits en vente directe. Les clients passent commande des produits de l’un ou l’autre producteur en ligne et vient les récupérer dans un point de distribution. Dans ce cas, l’accompagnement a essentiellement consisté à trouver des solutions d’optimisation fondées sur l’entraide et la limitation des trajets, et à la mise en place d'un système de compensation.
  • Les Paysans du Grand Hainaut : cette association a été créée en 2015 par des agriculteurs pour livrer leurs productions aux restaurants des collectivités (collèges notamment). Initialement conçue autour du soutien logistique du lycée agricole du Quesnoy (qui mettait à disposition un local frigorifique et son camion de livraison) l’organisation logistique ne convenait pas aux producteurs. L’accompagnement a surtout consisté à trouver une organisation logistique plus en phase avec la volatilité des commandes, et l’éloignement géographique des producteurs.
 
PERSPECTIVES
Des chercheurs qui ont travaillé sur le projet COLCICCA sont intervenus en fin de matinée. Ils ont présenté leur prise de recul sur les accompagnements menés, notamment sur les la gestion des communs dans les circuits-courts, leurs dynamiques d’innovation logistique et leurs empruntes spatiales.
 
En clôture, le grand témoin Stéphane Winandy de l’université de Liège, a montré tout l’intérêt de ces travaux et les points communs avec les circuits d’outre-Quiévrain.

CEREMA   - Etude complète - 2019-07-02

 



Dans la même rubrique :









1 2 3 4 5 » ... 20






Les dernières informations de
l'Institut National de la Consommation...






Bénéficiez gratuitement de tous les services de ce site. Indiquez votre adresse mail ci-dessous...

Retrouvez vos informations sur...



Les derniers articles les plus lus...