ID Privé - Votre actualité privée, pratique, juridique et ludique
ID.Privé
... votre actualité juridique, pratique et ludique !





Non, "la loi de la République" n'interdit pas le port du voile dans les établissements publics

Mis en ligne par ID Privé le 15/10/2019


Non, "la loi de la République" n'interdit pas le port du voile dans les établissements publics
Un élu Rassemblement national du Conseil régional de Bourgogne-France-Comté a réclamé vendredi 11 octobre à une femme présente dans le public lors d'une assemblée plénière de retirer son voile, "au nom des lois de la République". Or, aucune loi n'interdit à cette femme de manifester son appartenance à une religion.

La vidéo postée sur le compte Twitter de l'élu régional Rassemblement national a été vue près de
quatre millions de fois en l'espace d'un week-end. La scène se déroule vendredi 11 octobre lors d'une assemblée plénière du Conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté à Dijon.
On y voit Julien Odoul exiger qu'une femme présente ce jour-là dans le public retire son voile islamique  au nom "des principes de laïcité" et au nom "des lois de la République". Sauf que rien n'interdisait à cette femme d'exprimer sa conviction religieuse.

Au sommaire
- La laïcité garantit la liberté de conscience dans l'espace public
- Les accompagnatrices scolaires ne sont pas des agents publics
France TV info - Article complet - 2019-10-14
La loi autorise les mères voilées en sorties scolaires
France TV info - Article complet - 2019-10-14


+++++++++++++++++++++++++++
Les français et la polémique sur l’affiche de la 
FCPE (sondage IFOP)
Interrogés dans le cadre de la campagne des élections de parents d’élèves (FCPE), 66% des Français se déclarent favorables à “l’interdiction du port de signes religieux ostensibles (ex : voile) aux parents d’élèves accompagnant bénévolement les enfants lors d’une sortie scolaire”.

Cette mesure a été recueillie avant la polémique déclenchée par un élu RN au Conseil régionale de Bourgogne Franche-Comté et le soutien de Jean-Michel Blanquer à l’idée.

Cette opinion s’inscrit également dans la campagne d’affichage du FCPE figurant une femme voilée et appelant à voter pour l’association. Si un tiers des Français (34%) s’y déclarent indifférents, ils sont 47% à en avoir un sentiment soit de colère (22%) soit de rejet (25%). Seuls 5% sont enthousiasmés par l’affiche.

L’opinion des Français face à l’affiche demeure partager face à ce qu’implique l’affiche. En effet, si 69% d’entre eux y voient un façon pour la FCPE de “flatter le communautarisme” et 65% “une atteinte au principe de laïcité”, plus d’un Français sur deux (55%) considère tout de même qu’elle renvoie une image de tolérance et d’inclusion à l’égard de parents d’élèves.



IFOP - Résultats sondage complet - 2019-10-14

 









Bénéficiez gratuitement de tous les services de ce site. Indiquez votre adresse mail ci-dessous...