ID Privé - Votre actualité privée, pratique, juridique et ludique
ID.Privé
... votre actualité juridique, pratique et ludique !





Moustique tigre : participez à leur surveillance via le site Signalement Moustique !

Mis en ligne par ID Privé le 22/06/2020


Moustique tigre : participez à leur surveillance via le site Signalement Moustique !
Installé en France depuis 2004 et implanté dans près d’une soixantaine de départements en 2020, le moustique tigre est une espèce invasive pouvant transmettre à l’Homme des maladies comme la dengue, le chikungunya et Zika. Participez à la surveillance de sa propagation en signalant sa présence via le site signalement-moustique.anses.fr.

Mais attention : tout ce qui vole n’est pas un moustique et tout moustique n’est pas un moustique tigre ! Pour éviter les erreurs, le site vous guide à l’aide de photos et vous demande de répondre aux trois questions suivantes : Le moustique identifié est-il de petite taille ? Est-il noir et blanc ? Dispose-t-il d’un appareil piqueur ?

Moustique tigre : quelle est son histoire ?
Originaire des forêts tropicales d’Asie du Sud-Est, le moustique tigre (Aedes albopictus) s’est adapté à divers environnements, et notamment au milieu urbain, en colonisant une multitude de récipients (vases, pots, bidons, gouttières…) dans lesquels il pond ses œufs.

L’espèce est aujourd’hui implantée dans plus de 100 pays sur les 5 continents. Cette expansion fulgurante, liée principalement au commerce international (de pneus notamment), lui vaut d’être classé parmi les espèces les plus invasives au monde.
En France métropolitaine, en 2020, le moustique tigre est implanté dans près d’une soixantaine de départements.
Le moustique tigre est silencieux et diurne, c’est-à-dire qu’il pique plutôt le jour (principalement le matin et le soir), alors que le moustique commun a plutôt tendance à piquer la nuit.
 
Contribuez à la surveillance du moustique tigre en le signalant via le site signalement-moustique.anses.fr
En signalant la présence d’un moustique tigre, vous participez à sa surveillance et permettez aux autorités sanitaires de mettre en place des mesures de lutte adaptées à sa propagation sur le territoire.
Avant de signaler un moustique tigre, vous devez disposer d’une photographie du moustique ou son état doit permettre une identification (par envoi d’un échantillon à l’opérateur en charge de la démoustication dans votre région).
Une fois cette condition remplie, pour vérifier que vous êtes bien en présence d’un moustique tigre, il vous faudra répondre aux trois questions ci-dessous. Le cas échéant, vous pourrez ajouter votre signalement.
  1. Le moustique est-il de petite taille ? Le nom de "moustique tigre" peut en effet facilement induire en erreur. De petite taille, le moustique tigre est plus petit qu’une pièce de 1 centime d’euro (soit moins de 5 millimètre) !
  2. Quelle est sa couleur ? Là encore, son nom est trompeur puisque le moustique tigre n’est pas jaune et noir mais bien blanc et noir. Il est également caractérisé par la présence d’une ligne blanche le long de son thorax.
  3. Dispose-t-il d’un appareil piqueur ? Pour se nourrir, les moustiques disposent d’un appareil piqueur : un long appendice en prolongement de la tête. Si l’insecte n’a pas d’appareil piqueur, ce n’est donc pas un moustique.
 
Les recommandations de l’Agence :
  • Pour prévenir sa prolifération
Particulièrement résistant et adapté à l'environnement humain, le moustique tigre se développe préférentiellement dans des environnements péri-urbains ainsi que dans des zones urbaines très denses.
Il prolifère dans toutes sortes de récipients et réservoirs d’eau artificiels : vases, pots, fûts, bidons, rigoles, avaloirs pluviaux, gouttières, terrasses sur plots, vieux pneus….
Pour éviter la prolifération de cette espèce, il faut :
  • Détruire les lieux de ponte :
o    videz régulièrement ou supprimez les coupelles sous les pots de fleurs, vases… ou remplissez-les de sable afin de conserver l’humidité sans qu’il y ait d’eau stagnante ;
o    videz puis retournez, ou mettez à l’abri de la pluie les seaux, le matériel de jardin, et les récipients divers ;
o    recouvrez les bidons de récupération d’eau à l’aide d’un filet moustiquaire ou de tissu ;
o    introduisez des poissons dans les bassins d’agrément : ils mangeront les larves de moustiques.
  • Eliminer les lieux de repos du moustique :
o    Le moustique tigre se repose principalement dans la végétation. Entretenir son jardin, élaguer les arbres, débroussailler les haies et les herbes hautes, éviter le stockage de débris végétaux permettent de limiter les lieux de repos du moustique tigre.
 
  • Pour se protéger des piqûres :
  • portez des vêtements longs, amples et clairs ;
  • utilisez des répulsifs cutanés en suivant les précautions d’emploi indiquées. Pour plus d’informations, vous pouvez également demander conseil à votre pharmacien ou à votre médecin ;
  • utilisez des moustiquaires.
EN SAVOIR PLUS Source >> ANSES