ID Privé - Votre actualité privée, pratique, juridique et ludique



Moi moche et succulent : réduisez en purée le gaspillage alimentaire

Mis en ligne par ID Privé le 11/09/2019


Moi moche et succulent : réduisez en purée le gaspillage alimentaire
La "Mission Alimentation" de France Nature Environnement, c'est 10 semaines de défis pour réduire l'impact environnemental de notre assiette. Ce vendredi 6 septembre 2019, nos très chers agents de l'alimentation durable ont reçu dans leur boîte mail le premier round de défis maison. Nom de code de ce mailing : Moi, moche et succulent.
Le grand moche et méchant de la semaine se nomme...
Cette semaine, France Nature Environnement vous propose de combattre un grand moche et méchant à la fois furtif, insidieux et parfois sacrément tenace. Il se nomme… (attention, roulement de tambours)… a priori. Parce qu'a priori, vous ne jetez jamais de l'argent à la poubelle. A priori, vous ne militez pas pour une parfaite uniformité des physiques. A priori, vous savez faire la différence entre les termes "de préférence" et "ne pas". A priori, vous êtes donc à mille lieux de gaspiller de la nourriture. Banana ! Seriez-vous victime de méchants a priori ? Découvrez-le dans la #MissionAlimentation de la semaine. Débusquez votre gaspillage alimentaire avant de le réduire en rondelle. De juteuses économies à la clef.

Pourquoi lutter contre le gaspillage alimentaire ?
On vous sent un brin sceptique. Vous partez en mission pour sauver la planète à coup de fourchette, et pour commencer, France Nature Environnement vous propose de trouver des lingots d'or dans vos poubelles. Mensonge ? Trahison ? Bien au contraire. Ratatiner le gaspillage est le premier pas de toutes démarches écologiques. Observez un peu.

28 % des terres agricoles sont aujourd'hui cultivées pour alimenter la benne à ordure. Oui. 28 % de terres parfois labourées, irriguées, pesticidées pourraient redevenir des espaces naturels. Ce sont également des millions d'animaux abattus pour rien, 9000 km parcourus par votre yaourt à la fraise pour finir, quasi intact, dans une décharge.
Si le 
gaspillage alimentaire était un pays, ce serait le 3ème plus grand émetteur de gaz à effet de serre. Méga méchant pour l'environnement.

Alors non, ce n'est pas seulement du fait des consommateurs. Le gaspillage alimentaire se niche à tous les étages, du champ à l'assiette en passant par le transport, l'entrepôt, l'usine ou encore le supermarché. En cumulant le tout, un tiers des aliments produits sur la planète ne finissent pas dans un estomac, mais à la poubelle, alors qu'une personne sur neuf souffre de sous-alimentation dans le monde. Le scandale est environnemental, éthique mais aussi économique. Sur toute la chaîne, le coût de ce gaspillage représente 240€ par an et par français d’après l’ADEME. Peut-être moins qu'un lingot d'or mais tout de même un coquet trésor.


FNE - Dossier complet - 2019-09-10

 



Dans la même rubrique :









1 2 3 4 5 » ... 23






Les dernières informations de
l'Institut National de la Consommation...






Bénéficiez gratuitement de tous les services de ce site. Indiquez votre adresse mail ci-dessous...

Retrouvez vos informations sur...



Les derniers articles les plus lus...