ID Privé - Votre actualité privée, pratique, juridique et ludique



Médicaments antidouleurs : vers la fin du libre accès en pharmacie ?

Mis en ligne par ID Privé le 17/10/2019


Médicaments antidouleurs : vers la fin du libre accès en pharmacie ?
Doliprane, Efferalgan, Advil, Nurofen, aspirine… Ces médicaments risquent de migrer bientôt de l’autre côté du comptoir du pharmacien. L’Agence nationale de sécurité du médicament (ANSM) souhaite que le paracétamol (seul ou combiné), l’ibuprofène et l’aspirine ne soient plus disponibles en libre accès.

Un surdosage peut être mortel
L’établissement public a discuté avec les laboratoires avant de rendre sa décision finale. Sauf coup de théâtre, il sera nécessaire à partir de janvier 2020 de passer par son pharmacien pour se procurer l’un de ces quelque 80 médicaments délivrés sans ordonnance.

L’objectif est d’éviter le mauvais usage de ces trois substances actives, qui s’avèrent dangereuses pour la santé en cas de surdosage, voire mortelles. L’histoire de Naomi Musenga en est la triste illustration. La jeune femme était décédée en décembre 2017, après avoir contacté en vain le Samu de Strasbourg, d’une intoxication au paracétamol pris en automédication pendant plusieurs jours.


Au sommaire
4 grammes en moins de 24 h = danger
500 millions de boîtes de paracétamol par an
Les règles de bon usage
Pas de paracétamol avec l’alcool


60 Millions - Article complet - 2019-10-16

 



Dans la même rubrique :









1 2 3 4 5 » ... 84






Les dernières informations de
l'Institut National de la Consommation...






Bénéficiez gratuitement de tous les services de ce site. Indiquez votre adresse mail ci-dessous...

Retrouvez vos informations sur...



Les derniers articles les plus lus...