ID Privé - Votre actualité privée, pratique, juridique et ludique
ID.Privé
... votre actualité juridique, pratique et ludique !





Les jeunes majoritairement optimistes concernant leur avenir et leur réussite dans leur parcours d’étude

Mis en ligne par ID Privé le 09/10/2020


Les jeunes majoritairement optimistes concernant leur avenir et leur réussite dans leur parcours d’étude
Des jeunes qui affirment être motivés dans leurs études mais aussi stressés
  • Lorsque l’on demande aux jeunes de la seconde à Bac+2 comment ils se sentent aujourd’hui dans leurs études, plus des trois quarts disent qu’ils sont motivés (77%).
  • En parallèle, la majorité des jeunes expriment aussi un certain niveau d’angoisse puisque 61% confessent être stressés dans leurs études.
Concernant leur avenir et leur réussite dans leur parcours d’étude, les jeunes se montrent majoritairement optimistes
  • 71% des jeunes sont optimistes quand ils pensent à leur avenir. De manière plus détaillée, sept répondants sur dix affirment être optimistes en ce qui concerne leur réussite aussi bien dans les études pour l’année à venir (73%), que dans leurs parcours d’études global (70%).
  • En revanche, ils sont moins nombreux à se déclarer optimistes au sujet de leur future intégration dans le monde professionnel (57%).
La bonne ambiance et la rémunération : les attentes prioritaires par rapport aux entreprises
  • Concernant leur futur emploi en entreprise, les jeunes souhaitent en priorité pouvoir y travailler dans une bonne ambiance (40%) et être bien payé (39%), devant le fait de se sentir utile (33%) et d’avoir des missions intéressantes (26%).
  • En parallèle, les valeurs véhiculées dans une entreprise jugées les plus attractives sont avant tout le respect (52%), devant l’esprit d’équipe et la bienveillance (ex æquo à 31%).
Un confinement qui a eu des effets négatifs sur le sentiment de décrochage et la motivation de certains jeunes
  • Pendant le confinement, la moitié des jeunes ont eu l’impression de décrocher et de perdre en motivation (50% chacun). Ils sont également près d’un sur deux à s’être senti isolé (46%) et à déclarer avoir baissé de niveau dans certaines matières (42%).
  • Cette période si particulière semble d’un autre côté avoir été bénéfique par rapport aux méthodes de travail : plus d’un répondant sur deux affirment avoir appris à travailler différemment grâce au confinement (65%) et gagné en autonomie (57%).
Une crise qui pourrait avoir des impacts durables sur le travail à distance et l’organisation personnelle de travail
  • Plus d’un jeune sur deux considèrent que sur le plan des études, la crise pourrait avoir un impact durable sur leur capacité à étudier à distance (59%), leur organisation personnelle de travail (56%), et leurs méthodes de travail (50%).
  • En parallèle, la majorité des jeunes estiment que la crise n’aura pas d’effet durable concernant leurs choix de lieu d’études (55%) ou leurs choix d’orientation (63%).
BVA >> Sondage complet