ID Privé - Votre actualité privée, pratique, juridique et ludique
ID.Privé
... votre actualité juridique, pratique et ludique !





Les français et leur région

Mis en ligne par ID Privé le 24/12/2019


Les français et leur région
À la demande du Figaro et de Régions Magazine, Harris Interactive a interrogé un échantillon représentatif de Français sur leur connaissance du nom de leur région administrative et du Président de cette dernière, mais aussi sur leurs attentes vis-à-vis des compétences des régions.

Dans l’ensemble, les Français connaissent bien le nom de leur région et se disent attachés à celle-ci
- Alors que toutes les nouvelles régions se sont dotées d’un nouveau nom depuis 2016, la très grande majorité des Français ont une connaissance au moins partielle du nom de leur région administrative (90%). Près de 4 sur 5 (79%) sont même capables de le citer spontanément et sans commettre d’erreur. La région dont le nom est le plus fidèlement restitué par ses habitants est la Bretagne (91%), devant les régions Pays de la Loire (89%) et Occitanie (89%).
En revanche, les dénominations les moins bien restituées de manière précise correspondent aux régions dont le nom a changé en partie, comme Centre-Val de Loire (connaissance exacte : 57%) ou bien est issu du regroupement des noms de deux anciennes régions, comme Bourgogne-Franche-Comté (61%) ou Auvergne-Rhône-Alpes (64%). Dans ces derniers cas, la connaissance est plus souvent partielle car c’est parfois l’ancien nom qui est cité.

- Près des trois quarts des Français déclarent être attachés à leur région (73%). Notons que les personnes âgées de 65 ans et plus présentent un attachement plus fort à celle-ci (80%) que la moyenne des Français.
 Dans le détail, il est particulièrement important dans les régions Bretagne (88%), Provence-Alpes-Côte d’Azur/Région Sud (81%) et Hauts-de-France (79%). Les habitants de l’Île-de-France témoignent d’un attachement un peu moins important à l’égard de leur région (68%), de même que les habitants de Centre-Val de Loire qui, en plus de moins bien connaitre le nom de leur région, s’y déclarent moins attachés que la moyenne (63%).


Les Français ont néanmoins une connaissance imparfaite de leur Président de région
- Si les Français connaissent très majoritairement le nom de leur région, le cas est moins net en ce qui concerne le nom du Président de celle-ci. En effet, seulement 35% d’entre eux sont capables de citer spontanément le nom de leur Président de région sans commettre d’erreur (un peu plus parmi les personnes âgées et celles issues des catégories aisées).
Notons que 11% donnent une réponse erronée et, surtout, que plus de la moitié d’entre eux admettent ne pas le connaître ou se montrent incapables de citer son nom (54%).
Les habitants des régions Auvergne-Rhône-Alpes (53%), Hauts-de-France (46%) et Île-de-France (42%) connaissent nettement mieux que la moyenne des Français leurs Présidents de région respectifs, notamment parce qu’il s’agit de personnalités plus connues sur le plan national (Laurent Wauquiez, Xavier Bertrand et Valérie Pécresse).

- De manière générale, 55% des Français se sentent capables d’exprimer un jugement sur leur Président de région : 35% d’entre eux déclarent avoir une opinion positive à l’égard de celui-ci (mais celle-ci est nuancée, avec seulement 6% de "très bonne opinion"), et 20% une opinion négative. Notons que les hommes, les plus âgés ou encore les catégories aisées ont une opinion plus positive de leur Président de région que la moyenne des Français.
Dans le détail, Xavier Bertrand est le Président de région bénéficiant de la meilleure appréciation auprès des habitants de cette dernière (74% de bonne opinion auprès de ceux qui sont capables de citer spontanément son nom en tant que Président de la région Hauts-de-France).


Une augmentation des compétences des collectivités souhaitée par les Français
- La majorité des Français estiment que les compétences des collectivités territoriales devraient être plutôt augmentées. Et plus on se rapproche de l’échelon local, plus ils en sont convaincus. Dans le détail, 62% des Français considèrent qu’il faudrait augmenter les pouvoirs des communes (contre 13% qu’il faudrait les réduire) et 52% ceux des départements (contre 19%). Enfin, 47% des Français estiment qu’il faudrait augmenter les pouvoir des régions afin d’améliorer la situation en France (contre 23%).
En revanche, 45% des Français estiment qu’il faudrait réduire les pouvoirs de l’Etat, contre 24% qui seraient favorables à leur augmentation. Au niveau des régions, certaines disparités apparaissent. En particulier, les Bretons (56%) se montrent plus favorables à l’augmentation des pouvoirs des régions que la moyenne, contrairement aux habitants de régions récemment créées comme Grand-Est (41%) et Auvergne-Rhône-Alpes (42%).

- Au final, la très grande majorité des Français se prononcent en faveur de l’augmentation des compétences des régions dans de nombreux secteurs comme les transports, le soutien à l’agriculture, la participation des citoyens aux décisions, la transition énergétique, le développement économique et la formation continue. Quel que soit le domaine concerné, environ 9 sur 10 s’y déclarent favorables, et même entre 36 et 44% "tout à fait favorables".


Harris interactive /Le Figaro et Régions magazine - Document complet - 2019-12-16









Bénéficiez gratuitement de tous les services de ce site. Indiquez votre adresse mail ci-dessous...