ID Privé - Votre actualité privée, pratique, juridique et ludique



Les français et les saveurs du monde

Mis en ligne par ID Privé le 22/11/2019


Les français et les saveurs du monde
La gastronomie française est souvent mise en avant pour la réputation flatteuse dont elle bénéficie à l’étranger, mais quel regard les Français portent-ils sur des cuisines issues de pays étrangers ?

À la demande de Groupon, Harris Interactive a interrogé un échantillon représentatif de la population française sur leur relation avec différentes cuisines du monde : sont-elles appréciées ? Quels qualificatifs y associe-t-on ? À quelle fréquence en consomme-t-on ? Dans quelles circonstances ? Les parents accordent-ils une importance particulière au fait d’éduquer le palais de leurs enfants à de nouvelles saveurs ?


Télécharger le rapport

Quels sont les principaux enseignements de cette enquête ?
La cuisine française fait indubitablement l’objet d’une certaine fierté patriotique: 97% des Français déclarent apprécier la cuisine française, soit davantage que toutes les autres cuisines du monde testées. Parmi une multitude d’influences culinaires, la cuisine française est, de loin, celle qui est jugée la plus raffinée (66%), la plus savoureuse (61%) et la plus variée (64%).

Derrière la cuisine française, la cuisine italienne apparaît souvent comme un second choix naturel aux yeux du grand public : 94% des Français déclarent apprécier cette cuisine, qui est également identifiée, après la gastronomie française, comme la cuisine la plus savoureuse (24%), la plus variée (14%) et la plus consensuelle (20%). Les Français sont également 69% à affirmer consommer au moins une fois par mois des plats italiens au restaurant, ce qui en fait la 2 gastronomie la plus consommée derrière la cuisine française.

La troisième influence culinaire favorite des Français provient également d’un pays méditerranéen voisin : il s’agit de la cuisine espagnole, appréciée par 86% des Français même si sa consommation au restaurant est plus rare (42% une fois par mois). Il s’agit notamment d’une cuisine jugée particulièrement colorée (26%).

Parmi les cuisines extra-européennes, la gastronomie indienne est dotée d’une image paradoxale aux yeux des Français : certes, elle ne fait pas spécialement partie des cuisines les plus appréciées (seulement 61%), ni les plus consommées au restaurant (29% mensuellement). En revanche, elle est clairement identifiée par les Français comme la cuisine mondiale la plus épicée (51%), mais aussi la plus exotique (29%) et la plus colorée (30%).

La gastronomie chinoise figure parmi les cuisines les plus appréciées (76%) et les plus souvent consommées au restaurant (45% au moins une fois par mois). Elle est aussi identifiée comme la cuisine la plus économique (20%), devançant de peu dans ce registre les gastronomies italienne (19%) et française (15%).

Parmi les autres traditions asiatiques, les cuisines japonaise et vietnamienne présentent plusieurs points communs dans leur perception par les Français : il s’agit de gastronomies certes plutôt appréciées (par 6 Français sur 10) mais quelque peu clivantes (respectivement 27% à 20% ne les apprécient pas), dont la consommation reste relativement mineure (36% en commandant chaque mois au restaurant), même si elle est un peu plus fréquente que la moyenne en région parisienne, où l’offre est sans doute plus présente. Dans l’ensemble, la gastronomie japonaise bénéficie cependant d’une image plus valorisante, puisqu’elle est identifiée comme une des cuisines les plus raffinées (16%) et les plus saines (29%). La cuisine coréenne est quant à elle peu identifiée, 39% des Français affirmant ne jamais l’avoir goûtée.

Du côté du continent africain, la cuisine des pays du Maghreb constitue également une valeur sûre: 73% des Français l’apprécient, quand bien même sa consommation au restaurant reste occasionnelle (35% au moins une fois par mois). La gastronomie nord-africaine est notamment perçue comme la cuisine étrangère la plus copieuse (26%) et une des plus épicées (31%). En revanche, la cuisine des pays d’Afrique de l’Ouest reste marginale (35% l‘ont jamais goûtée) et fait l’objet de jugements mitigés (33% l’apprécient, 32% ne l’apprécient pas).

La cuisine des États-Unis est perçue de façon ambivalente. Alors que la moitié des Français déclarent commander au moins une fois par mois des plats américains au restaurant (50%), cette tradition culinaire est visiblement clivante: pour 55% de Français déclarant apprécier cette cuisine, 35% indiquent au contraire ne pas l’apprécier. Le principal avantage qu’on lui reconnaît est d’être copieuse (25%), mais il s’agit également de la cuisine jugée la moins saine (seulement 2%) et une des moins variées (5%). S’oriente-t-on pour autant vers une réduction de l’influence des plats américains dans les années à venir ? Sans doute pas, car 82% des parents interrogés dans le cadre de cette enquête estiment que leur(s) enfant(s) apprécie(nt) la cuisine des États-Unis, ce qui en fait la 3 gastronomie préférée des enfants, juste derrière les cuisines française (95%) et italienne (92%).

Les Français privilégient-ils plutôt les plats nationaux ou les plats étrangers ? Visiblement, leur préférence dépend du contexte. Quand il s’agit de se préparer eux-mêmes un plat à leur domicile, 86% optent pour un plat qu’ils qualifient plutôt de français, seulement 14% pour un plat étranger. À l’inverse, les plats à livrer ou à emporter sont plus souvent associés à des cuisines étrangères (62%) qu’à une cuisine française (38%). Tandis que dans leurs sorties au restaurant, ou dans les plats préparés qu’ils peuvent acheter pour consommer chez eux, les Français penchent légèrement plus pour les plats nationaux, mais dans une proportion moindre : un peu moins de 60% optent le plus souvent pour des plats français.

La recherche de nouvelles saveurs constitue une réelle préoccupation des Français: quand ils se rendent dans un restaurant spécialisé dans une cuisine étrangère, c’est notamment pour découvrir de nouvelles saveurs (51%), bien plus que par intérêt pour le pays de façon plus générale (25%), ou par facilité (19%). Et cette ouverture aux saveurs du monde est transmise aux générations suivantes : 94% des parents vivant actuellement avec un ou plusieurs enfants dans leur foyer estiment important que leur(s) enfant(s) puisse(nt) découvrir d’autres cuisines que celles auxquelles ils sont habitués. 79% des parents affirment également faire régulièrement goûter à leurs enfants des nouveaux plats étrangers, suscitant un écho positif chez leur progéniture : 70% estiment que les plats préférés de leur(s) enfant(s) ont déjà été, au moins de façon passagère, des plats étrangers ; 64% des parents indiquent que leur(s) enfant(s) demande(nt) même régulièrement à consommer des plats étrangers. Une éducation culinaire qui passe également par la fréquentation de restaurants, puisque 59% des parents affirment emmener au moins une fois par mois leur(s) enfant(s) dans un restaurant étranger. Ce qui n’est pas sans incidence sur le budget des familles : en moyenne, un couple avec enfant(s) estime à plus de 80€ l’addition moyenne à régler après une sortie au restaurant en famille.


HARRIS INTERACTIVE / GROUPON - Rapport complet - 2019-11-12

 



Dans la même rubrique :









1 2 3 4 5 » ... 25






Les dernières informations de
l'Institut National de la Consommation...






Bénéficiez gratuitement de tous les services de ce site. Indiquez votre adresse mail ci-dessous...

Retrouvez vos informations sur...



Les derniers articles les plus lus...