ID Privé - Votre actualité privée, pratique, juridique et ludique



Les Européens sont optimistes quant à l'état de l'Union européenne : meilleurs résultats en cinq ans (Enquête Eurobaromètre standard printemps 2019)

Mis en ligne par ID Privé le 06/08/2019


Les Européens sont optimistes quant à l'état de l'Union européenne : meilleurs résultats en cinq ans (Enquête Eurobaromètre standard printemps 2019)
Cette nouvelle enquête Eurobaromètre témoigne d'une forte augmentation de la perception positive, par les citoyens, de l'Union européenne dans tous les domaines, de l'économie à l'état de la démocratie. Il s'agit là des meilleurs résultats depuis l'enquête Eurobaromètre de juin 2014 menée avant l'entrée en fonction de la Commission Juncker.

Cette dernière enquête Eurobaromètre standard a été menée après les élections européennes, entre le 7 juin et le 1er juillet 2019, dans les 28 pays de l'UE et cinq pays candidats. Parmi les principales conclusions figurent un soutien record en faveur de l'euro et le fait que le changement climatique constitue désormais la deuxième préoccupation majeure au niveau de l'UE, après l'immigration.

1. La confiance et l'optimisme quant à l'avenir ont atteint leur niveau le plus élevé depuis 2014
La confiance dans l'UE a atteint son niveau le plus élevé depuis 2014 et reste supérieure à la confiance dans les gouvernements ou les parlements nationaux. La confiance dans l'UE a augmenté dans 20 États membres, les résultats les plus élevés étant enregistrés en Lituanie (72 %), au Danemark (68 %) et en Estonie (60 %). En outre, plus de la moitié des personnes interrogées ont "tendance à faire confiance" à l'UE au Luxembourg (59 %), en Finlande (58 %), au Portugal (57 %), à Malte et en Suède (56 % dans les deux cas), en Bulgarie et en Hongrie (55 % dans les deux cas), en Irlande, en Pologne, aux Pays-Bas et à Chypre (54 % dans tous ces pays), en Roumanie et en Autriche (52 % dans les deux cas), ainsi qu'en Lettonie et en Belgique (51 % dans les deux cas).

Depuis la dernière enquête Eurobaromètre standard de l'automne 2018, la proportion de répondants ayant une image positive de l'UE (45 %) a augmenté dans 23 États membres de l'UE, cette hausse étant particulière importante à Chypre (47 %, +11), en Hongrie (52 %, +9), en Grèce (33 %, +8), en Roumanie (60 %, +8) et au Portugal (60 %, +7). Une augmentation de deux points de pourcentage a été enregistrée depuis l'automne 2018 (+ 10 depuis le printemps 2014), atteignant son plus haut niveau depuis dix ans. 37 % (+ 1, par rapport à l'automne 2018) des personnes interrogées ont une image neutre de l'UE, tandis que moins d'un cinquième d'entre elles ont une image négative (17 %, -3), ce qui représente le score le plus bas en dix ans.

Une majorité d'Européens sont optimistes quant à l'avenir de l'UE (61 %, +3 points de pourcentage), tandis que seuls 34 % (-3) sont pessimistes. L'optimisme est le plus élevé en Irlande (85 %), au Danemark (79 %), en Lituanie (76 %) et en Pologne (74 %). À l'autre extrémité de l'échelle, l'optimisme est moins prononcé au Royaume-Uni (47 % contre 46 %) et en France (50 % contre 45 %).

55 % des Européens déclarent être satisfaits du fonctionnement de la démocratie dans l'UE, ce qui représente le score le plus élevé depuis l'automne 2004 (+ 5 points de pourcentage depuis l'automne 2018; + 11 depuis le printemps 2014), tandis que le nombre de personnes "non satisfaites" a diminué de cinq points de pourcentage, pour s'établir à 36 %.

Une majorité d'Européens conviennent que "leur voix compte dans l'UE". La moyenne de l'Union à 28 atteint 56 % (+ 7 points de pourcentage depuis l'automne 2018; + 11 depuis le printemps 2018; + 14 depuis le printemps 2014), les résultats les plus élevés étant observés en Suède (86 %), au Danemark (81 %) et aux Pays-Bas (76 %).
 
2. Soutien record en faveur de l'euro
Le soutien à l'Union économique et monétaire et à l'euro atteint un nouveau record, plus de trois quarts des personnes interrogées (76 %, + 1 point de pourcentage; + 9 depuis le printemps 2014) dans la zone euro étant en faveur de la monnaie unique. Dans l'ensemble de l'UE, le soutien à l'euro est stable, à 62 %.
Les opinions positives sur la situation des économies nationales prévalent (49 % jugent la situation bonne et 47 % la jugent mauvaise). La majorité des répondants dans 17 États membres (16 à l'automne 2018) indiquent que la situation économique nationale est bonne. Le Luxembourg (94 %), le Danemark (91 %) et les Pays-Bas (90 %) sont les pays où les résultats sont les plus élevés. Le pourcentage le plus faible d'avis positifs est observé en Grèce (7 %), en Croatie et en Bulgarie (20 % dans les deux cas), en Italie (22 %), en Espagne (26 %) et en France (29 %).
 
 
3. La citoyenneté de l'Union et la libre circulation sont considérées comme les principales réalisations de l'UE
Dans l'ensemble des 28 États membres, plus de la moitié des répondants se sentent citoyens de l'UE. Dans l'ensemble de l'UE, 73 % des personnes interrogées se sentent citoyens de l'UE (+2  points de pourcentage depuis l'automne 2018) et, au niveau national, cela représente 93 % des répondants au Luxembourg, 88 % en Allemagne, 87 % en Espagne, 57 % en Grèce et en Italie et 52 % en Bulgarie.
Une grande majorité des citoyens de l'UE soutient "la libre circulation des citoyens de l'UE qui peuvent vivre, travailler, étudier et faire des affaires partout dans l'UE" (81 %, -2 points de pourcentage depuis l'automne 2018) et, dans tous les États membres de l'UE, plus de deux tiers des personnes interrogées partagent ce point de vuede la Lituanie (94 %) à l'Italie et au Royaume-Uni (68 %).
 
4. Préoccupations majeures au niveau de l'UE et au niveau national: les préoccupations liées au changement climatique et à l'environnement augmentent
L'immigration reste la principale préoccupation au niveau de l'UE , avec 34 % de mentions, malgré une forte diminution (-6 points de pourcentage depuis l'automne 2018). Le changement climatique, cinquième à l'automne 2018, est à présent la deuxième préoccupation majeure après une forte augmentation (+6 depuis l'automne 2018). 

Trois sujets de préoccupation obtiennent des résultats identiques: la situation économique (18 %, inchangé), l'état des finances publiques des États membres (18 %, -1) et le terrorisme (18 %, -2), suivis par l'environnement - préoccupation majeure pour 13 % des répondants, enregistrant une augmentation de quatre points de pourcentage.

Le chômage, qui occupe à présent la septième position au niveau de l'UE (12 %), demeure la principale préoccupation au niveau national (21 %, -2 points de pourcentage), ainsi que l'augmentation des prix/l'inflation/le coût de la vie (21 %, inchangé) et la santé et la sécurité sociale (21 %, +1). Les questions liées à l'environnement, au climat et à l'énergie
L'immigration, avec 17 % de mentions (-4 points de pourcentage depuis l'automne 2018, et -19 depuis l'automne 2015), ne fait plus partie des trois principales préoccupations au niveau national pour la première fois depuis le printemps 2014. 
La situation économique est en sixième position (16 %, +1). suivent de très près après une forte augmentation (20 %, +6).

Eurobaromètre - Enquête - 2019-08-05





 



Dans la même rubrique :









1 2 3 4 5 » ... 14






Les dernières informations de
l'Institut National de la Consommation...






Bénéficiez gratuitement de tous les services de ce site. Indiquez votre adresse mail ci-dessous...

Retrouvez vos informations sur...



Les derniers articles les plus lus...