ID Privé - Votre actualité privée, pratique, juridique et ludique
ID.Privé
... votre actualité juridique, pratique et ludique !





Intoxication grave dans un jardin potager suite à la consommation de feuilles de datura

Mis en ligne par ID Privé le 31/07/2020


Intoxication grave dans un jardin potager suite à la consommation de feuilles de datura
Suite à une intoxication collective grave en région Grand-Est, l’Anses et les Centres antipoison alertent sur les risques liés à la consommation de plantes toxiques sauvages confondues avec des plantes comestibles, y compris dans les jardins potagers.

Une intoxication grave par du datura
Une intoxication grave suite à la consommation de feuilles de datura a été rapportée par le Centre antipoison Grand-Est en juillet 2020. Quatre personnes d’une même famille avaient préparé et consommé dans un plat cuisiné des feuilles de datura (Datura stramonium), confondues avec des feuilles de tétragone cornue ramassées dans leur jardin potager. Elles ont rapidement présenté des signes d’intoxication grave nécessitant une hospitalisation en réanimation pour chacune d’entre elle. Si l’évolution clinique a été favorable pour ces 4 personnes, l’une d’elle a nécessité un suivi médical prolongé.

Les personnes intoxiquées pensaient avoir cultivé de la tétragone cornue (Tetragonia tetragonoides), plante annuelle également appelée "Epinard de Nouvelle-Zélande", ou "épinard d’été". Considérée comme un légume dit "oublié", la tétragone cornue connait un regain d’intérêt ces dernières années.

Les personnes avaient semé des graines achetées en sachet dans un magasin botanique, qui n’ont cependant pas poussé au moment prévu. Constatant, un an après, des petites pousses à l’endroit où avaient initialement été semées les graines de tétragone cornue, les personnes ont repiqué ces pousses qui étaient en fait du datura ayant poussé de manière involontaire.

Le datura : une plante sauvage toxique parfois utilisée dans les potagers dans une approche de lutte écologique
Le datura est une plante annuelle sauvage qui pousse facilement sur tout le territoire, dans les champs, terrains vagues, décombres… ainsi que dans les jardins potagers. Le datura est parfois semé en bout de rang de pomme de terre pour attirer et empoisonner les larves de doryphores dans une approche de lutte écologique.


Toutes les parties de la plante sont toxiques et peuvent être à l’origine d’effets sanitaires graves voire mortels.
Dans l’heure suivant le repas, les premiers signes cliniques apparaissent : troubles digestifs (nausées, vomissements), sécheresse de la bouche, accélération du rythme cardiaque, dilatation des pupilles, état d’agitation, hallucinations…, pouvant être accompagnés d'une désorientation, voire de convulsions et d’un coma.

Comment distinguer la tétragone cornue du datura ?
- Le datura stramoine a de grandes feuilles (3-24 cm) à contour ovale, à bords inégalement dentés et à pointes aiguës alors que la tétragone cornue possède des feuilles plus petites (2-11 cm), entières (sans dents), de formes losangiques-triangulaires, charnues et cassantes.
- Le datura stramoine a de grandes fleurs blanches (6-11 cm) en entonnoir alors qu’elles sont vert-jaunâtres et discrètes à l’aisselle des feuilles chez la tétragone cornue.
- Le datura a un port dressé et peut atteindre plus d’1 mètre de haut. La tétragone cornue présente un port couché ou ascendant ne dépassant pas 20 à 50 cm de haut.


Voir la "fiche de reconnaissance" ANSES/INRAE

Les recommandations de l’Agence
Si vous ramassez des plantes d’un jardin potager :
- N’improvisez pas : assurez-vous de bien savoir à quoi ressemble la plante qui va pousser. Aidez-vous de photographies de la plante disponibles sur le sachet de graines achetées ou sur d’autres supports (livres, sites internet).
- En cas de doute sur son identification, ne consommez pas la plante récoltée !
- Restez vigilant : ce n’est pas parce qu’une plantule émerge là où elle a été semée qu’elle est issue du lot semé
- Soyez attentif au risque de confusion en récoltant des plantes issues d’un repiquage d’une année sur l’autre
- Photographiez votre cueillette pour en faciliter l’identification en cas d’intoxication


Au moindre doute après ingestion ou en présence de symptômes, digestifs ou autres, dans les heures suivant la consommation de plantes ramassées dans un potager domestique, contactez sans délai un Centre antipoison.


Les centres antipoison donnent des téléconsultations médicales gratuites, en urgence, 24h/24.

Pour toute situation liée à une intoxication, prenez avis et conseil auprès d’un centre antipoison avant de consulter un médecin ou de vous rendre aux urgences.
Appelez le 15 en cas de détresse vitale (coma, détresse respiratoire…)

www.centres-antipoison.ne


Numéros d’urgence des centres antipoison, disponibles 24h/24 :
ANGERS  02 41 48 21 21
MARSEILLE 04 91 75 25 25
BORDEAUX 05 56 96 40 80
NANCY 03 83 22 50 50
LILLE 08 00 59 59 59
PARIS 01 40 05 48 48
LYON 04 72 11 69 11
TOULOUSE 05 61 77 74 47


Source >> ANSES