ID Privé - Votre actualité privée, pratique, juridique et ludique



Evolution de l’utilisation des additifs alimentaires dans les produits transformés

Mis en ligne par ID Privé le 26/11/2019


Evolution de l’utilisation des additifs alimentaires dans les produits transformés
L’Anses publie ce jour un état des lieux de l’utilisation des additifs dans les aliments transformés disponibles sur le marché français, dans le cadre de l’Observatoire de l’alimentation (Oqali) opéré conjointement par l’Anses et l’INRA. Grâce aux données collectées sur plus de 30 000 produits, cette étude permet également de mettre en évidence les évolutions de la présence des additifs dans les aliments. Si la majorité des produits contiennent au moins un additif, les usages sont plus importants pour certaines catégories d’aliments. De façon générale, on observe une baisse de l’emploi des additifs les plus utilisés ; seuls 4 des 46 additifs les plus fréquemment retrouvés sont en hausse pour des usages spécifiques. Ces résultats contribueront à mieux évaluer les expositions des consommateurs aux additifs alimentaires.

Les additifs alimentaires sont des substances ajoutées de façon intentionnelle aux aliments à diverses étapes de la production dans un but technologique. Leur utilisation est encadrée par la réglementation européenne (CE n° 1333/2008) qui établit la liste des additifs autorisés sur la base d’une évaluation des risques préalable, et définit notamment les conditions d’emploi. Cette règlementation prévoit que les Etats membres communiquent aux instances européennes les données dont ils disposent sur le recours aux additifs dans l’industrie agro-alimentaire.

Une étude inédite sur l’évolution de l’utilisation des additifs alimentaires
Depuis plus de dix ans, l’Oqali réalise des études visant à caractériser la qualité nutritionnelle de l’offre alimentaire à travers les données figurant sur les emballages des produits. Dans ce cadre, l’Oqali a lancé une étude afin d’analyser l’évolution de l’utilisation des additifs dans les produits alimentaires commercialisés en France.

Cette étude publiée ce jour dresse un état des lieux de la présence des additifs dans 30 catégories d’aliments (à l’exception de la confiserie), à partir de plus de 30 000 produits collectés entre 2008 et 2016. L’évolution de l’utilisation des additifs alimentaires a par ailleurs été étudiée pour 20 catégories d’aliments.

Des utilisations spécifiques
Sur la période 2008 - 2016, 78 % des produits alimentaires analysés mentionnent au moins un additif dans leur liste d’ingrédients. En revanche, seuls un petit nombre d’additifs sont fréquemment utilisés : sur environ 400 additifs actuellement autorisés, 42 sont retrouvés dans au moins 2 % des aliments et seulement 8 additifs sont identifiés dans au moins 10 % des aliments.

Les additifs les plus utilisés sont :
- l’acide citrique (E330), utilisé notamment comme régulateur de l’acidité, qui est mentionné sur 23 % des produits ;
- les amidons modifiés, utilisés notamment comme épaississants, qui concerne 22 % des produits ;
- les lécithines (E322), utilisées notamment comme émulsifiants, présentes dans 17 % des produits.

Si 53 % des produits étudiés contiennent moins de trois additifs différents, 4 % des produits utilisent au moins dix additifs. Il s’agit principalement des viennoiseries et desserts surgelés (16 %), de produits traiteurs frais (15 %) et de glaces et sorbets (12 %).

Par segments de marché, les marques nationales présentent le plus de produits sans additif (27 %), suivies des marques de distributeurs (21 %), puis des produits premiers prix (20 % des produits des marques de distributeurs entrée de gamme et 19 % des produits issus du hard discount).

Des tendances d’utilisation à la baisse
L’utilisation des additifs dans les produits transformés a eu globalement tendance à diminuer sur la période considérée. Parmi les 20 catégories pour lesquelles des données d’évolution sont disponibles, le nombre d’aliments sans additif est en augmentation, passant de 13,7% à 18,3% des produits depuis le début des années 2010.

Cette baisse de l’utilisation d’additifs s’observe dans tous les segments de marché et pour la plupart des catégories de produits, en particulier les produits traiteurs frais (+ 13 points de produits sans additif). De plus, le nombre d’additifs différents au sein d’un même produit est en diminution.

Toutefois, parmi les 46 additifs les plus utilisés, quatre sont en augmentation : + 2 points pour les caroténoïdes employés comme colorants (E160a), + 1 point pour les carbonates de sodium (E500) utilisés comme poudre à lever, + 0,4 point pour les pectines (E440) qui servent notamment de gélifiant, + 0,3 point pour les anthocyanes (E 163) utilisés comme colorants. Par ailleurs, le nombre de produits avec additif augmente significativement pour les compotes (+ 10 points), notamment du fait de l’emploi d’antioxydants tels que de l’acide ascorbique.

Des données utiles pour mieux évaluer l’exposition des consommateurs
Ce rapport de l’Oqali, qui contribue à la surveillance nationale de l’emploi des additifs, est transmis à l’Autorité européenne de sécurité des aliments (Efsa) en charge de l’évaluation des risques des additifs alimentaires.

L’ensemble des données est également rendu public afin de contribuer à l’évaluation des risques pour la santé et à l’amélioration continue de la qualité de l’offre alimentaire, en permettant de mieux caractériser les expositions aux additifs.

Ces résultats pourront être ultérieurement enrichis avec les données d’évolution concernant d’autres catégories de produits et étendus au secteur de la confiserie, qui recourt notamment aux colorants.

Enfin, il sera utile de suivre les alternatives utilisées par les industriels pour remplacer les additifs alimentaires, que ce soit par l’utilisation de nouveaux traitements technologiques, la diminution de la durée de conservation du produit, ou la substitution par d’autres substances.


ANSES - Analyse complète - 2019-11-25

Utilisation de plantes à base de berbérine dans les compléments alimentaires - l’Anses recommande à certaines populations d’en éviter toute consommation
ANSES - Synthèse complète - 2019-11-25

 



Dans la même rubrique :









1 2 3 4 5 » ... 25






Les dernières informations de
l'Institut National de la Consommation...






Bénéficiez gratuitement de tous les services de ce site. Indiquez votre adresse mail ci-dessous...

Retrouvez vos informations sur...



Les derniers articles les plus lus...