ID Privé - Votre actualité privée, pratique, juridique et ludique
ID.Privé
... votre actualité juridique, pratique et ludique !





Eté 2020, de l’exotisme dans les départements !

Mis en ligne par ID Privé le 11/09/2020


Eté 2020, de l’exotisme dans les départements !
Campagnes d’affichage, spots, reportages télévisés, radio, communications dans la presse locale ou nationale, les Départements ont redoublé d’ingéniosité pour inciter les touristes à venir découvrir leurs richesses. Vosges, Aveyron, Indre, Cantal, Calvados, Lot-et-Garonne, etc. ils ont été incontournables tout au long de cet été particulier, enregistrant des taux de fréquentation inédits. L’heure n’est pas encore au bilan mais les professionnels des Comités départementaux du tourisme ont le sourire… Aux côtés des territoires touristiques historiques, de nouvelles destinations ont même émergé.

Avec la crise sanitaire, les Français ont majoritairement choisi de rester dans l’hexagone durant cette période estivale.
Et c’est très bien pour l’économie ! En effet, le secteur touristique a été l’un des plus touchés par la crise sanitaire. Dès le mois de juin, le gouvernement lançait un appel à un "été bleu, blanc, rouge". Jean-Baptiste Lemoyne, secrétaire d’Etat en charge du tourisme, indique aujourd’hui que, grâce à un marché domestique solide, la perte des recettes touristiques, d’abord évaluée à 50%, serait plutôt autour de 25%, contre 50% pour l’Espagne et 75% pour l’Italie.
De fortes disparités sont à relever cependant. Ainsi, le taux d’ouverture des hôtels a pu atteindre les 98% sur le littoral alors qu’il a seulement tourné autour de 27% en région parisienne. L’envie de grands espaces et d’évasion de proximité a été le mot d’ordre des Français pour leur été 2020. Petit tour d’horizon :


Des vacances locales au vert
Peur des déplacements collectifs et de la contamination, cet été, les vacanciers ont privilégié leur voiture individuelle ou la location de véhicule. Et pour s’éviter trop de kilomètres, quoi de mieux que de partir à proximité de chez soi ? L’Agence de développement touristique de l’Aveyron annonce des résultats au beau fixe, avec une fréquentation provenant des Départements proches, l’Hérault, la Haute-Garonne, les Bouches-du-Rhône, le Tarn ; plus marquant encore, la clientèle aveyronnaise qui a choisi de (re)découvrir son Département. A l’inverse, les visiteurs étrangers et le tourisme de groupe ont été quasi absents.

Même constat pour le Cantal où cette vague touristique inédite a profité à l’ensemble du territoire : lacs, montagne, sentiers, villages ont été pris d’assaut dès les premiers jours de juillet, du jamais vu pour les Offices de tourisme. Le Puy-Mary, site phare du Département, a enregistré +60% de visiteurs par rapport à l’été 2019. C’est un fait, après des mois de confinement, les Français ont aspiré à des vacances "au vert", sans promiscuité, avec des activités au grand air, ce qui a largement profité au tourisme de montagne, si l’on en croit le flot de réservations enregistrées par les établissements hôteliers dans les Alpes, les Vosges ou encore le Jura. Le Département des Hautes-Alpes a même réalisé une saison touristique estivale record en 2020 avec 11,6 millions de nuitées et 366 millions d’euros de chiffres d’affaires.


Des pubs visant juste
Pour enrayer la désertification touristique, plusieurs Départements ont lancé, dès le début de la saison touristique, des campagnes de soutien. C’est le cas de la Vienne qui a particulièrement tiré son épingle du jeu : avec le plan d’accompagnement "La Vienne vous invite", le Département a investi à hauteur de 550 000 euros dans le remboursement de repas, nuits d’hôtel et visites de sites, avec entrées d’enfant gratuites, le tout s’adressant aussi bien aux poitevins qu’aux vacanciers d’autres contrées. Un bel appel du pied pour les familles et les budgets serrés. L’Indre s’est montrée tout aussi dynamique : au-delà de séjours à gagner, le Département a sollicité un influenceur photographe, invitant à partager ses impressions avec une communauté de 150 000 abonnés, touristes en devenir… Enfin, avec le slogan "Le soleil se lève plus tôt chez nous, ouvrez les yeux en grand … Est", les Départements impactés les premiers par l’épidémie de Covid19, ont su relever le défi grâce à une campagne d’affichage d’une envergure exceptionnelle, y compris sur la façade du musée du Louvre…


Incontournable littoral
Si la Haute-Loire et la Sarthe ont eu elles aussi le vent en poupe cet été, reste que les bords de mer ont encore tenu le haut du pavé, selon un sondage réalisé pour les Comités régionaux du tourisme. Citons, parmi les Départements les plus fréquentés, le Var, les Alpes Maritimes et les Pyrénées-Orientales, bien que boudés par les touristes étrangers mais investis par les "locaux". Profitant d’un tourisme de proximité venant du bassin parisien, le Calvados confirme lui aussi une très bonne saison et l’Ille-et-Vilaine, qui s’est doté d’un nouveau site Internet 
www.bretagne35.com , a fait le plein de son offre touristique.  Quant à l’Occitanie, c’est le doublé gagnant : les plages et le "retro-littoral", nouvelle tendance du moment, ont séduit les touristes avides d’air iodé et de villages paisibles.


La montée d’un tourisme plus qualitatif
L’été 2020 post confinement est également marqué par l’augmentation des offres surfant sur le concept d’un tourisme durable et responsable. Maître mot : prendre son temps. De quoi s’approprier son territoire, sa famille ou encore se retrouver soi-même. Pour profiter pleinement de la nature avoisinante et des plaisirs de la table, les Départements sont de plus en plus nombreux à saisir l’opportunité de mettre en valeur leur(s) trésor(s) naturel(s). Le Département de l’Eure, lui, a misé sur une population majoritairement urbaine, désireuse de renouer avec un tourisme authentique et déconnecté. En développant des réservations de séjour et visites en "tribu" familiale ou entre amis, les vacanciers ont pu faire le plein d’espaces verts loin du tourisme de masse. Stratégie gagnante pour le Département qui enregistre actuellement +20% de fréquentation pour son parc Biotropica.  De même, à la conquête des touristes "tranquilles", la Seine-et-Marne leur a concocté une offre de loisirs invitant à faire une pause. Quoi de plus magique que d’écouter le brame du cerf au lever du jour, lors d’une balade équestre, en pleine forêt de Fontainebleau ?

Pour pallier une saison printanière catastrophique, les professionnels du tourisme comptent aussi sur l’été indien ! Gageons qu’il sera propice à de belles escapades dans les Départements, mettant en lumière des lieux et des "pépites" jusque-là insoupçonnés !



Source >> ADF