ID Privé - Votre actualité privée, pratique, juridique et ludique
ID.Privé
... votre actualité juridique, pratique et ludique !





Effets du confinement sur l’activité des enseignants et des professionnels de l’enseignement - Premiers résultats

Mis en ligne par ID Privé le 08/09/2020


Effets du confinement sur l’activité des enseignants et des professionnels de l’enseignement - Premiers résultats
Quels ont été les effets du confinement sur les activités et les métiers des professionnels de l’enseignement ?
Comment ont-ils vécu cette période sur le plan professionnel, comment s’y sont-ils adaptés et que restera-t-il sur la durée de cette période "extra-ordinaire" ?

La nécessité d’assurer la continuité pédagogique et l’école à distance pendant le confinement a provoqué une reconfiguration rapide et très significative de l’activité professionnelle des enseignants ainsi que des différents professionnels en appui à l’enseignement.

Au-delà des premiers résultats exploratoires présentés ci-après, l’analyse de cette enquête permettra d’ici fin 2020 de comprendre les effets de court terme mais également de moyen-long terme de l’enseignement à distance mis en œuvre en contexte de confinement sur les activités de l’enseignement et de l’appui aux enseignants.

Une large majorité d’acteurs éducatifs a vécu le confinement dans des conditions matérielles acceptables ou confortables
Presque 70% des répondants qualifient de confortables leurs conditions matérielles durant le confinement (accès à l’extérieur, possibilité de s’isoler), un peu plus d’un quart d’entre eux les trouvent acceptables. Presque 3,5% indiquent avoir été dans des conditions précaires. Plus de 20% des enseignants, environ 15% des formateurs et coordinateurs et presque 10% des personnels de direction et de pilotage ont travaillé confinés en présence de personnes nécessitant un soin ou un accompagnement spécifique, notamment des enfants.

Au sommaire
- Une adaptation progressive des enseignant.e.s du primaire et du secondaire et des formateur.trice.s
- Un recul du bien-être professionnel chez les enseignant.e.s du supérieur
- Un malaise professionnel persistant pour presque la moitié des personnels de direction et inspecteurs
- Une expérience positive qui permet de regarder autrement son activité professionnelle habituelle
- Une charge de travail très souvent alourdie
- Une diminution des évaluations élèves, ainsi que des formations et de la collaboration au sein des équipes
- Des difficultés à suivre les élèves, mettre en œuvre les enseignements et collaborer au sein des équipes professionnelles
- Des appuis plus souvent trouvés dans les compétences personnelles que dans la collaboration avec les collègues


Source >> IFE