ID Privé - Votre actualité privée, pratique, juridique et ludique



Désinfectants pour piscines et spas : respecter les précautions d’emploi

Mis en ligne par ID Privé le 11/07/2019


Désinfectants pour piscines et spas : respecter les précautions d’emploi
L’Anses appelle à rester vigilant lors de l’utilisation des produits désinfectants pour piscines et spas afin d’éviter tout accident. Ainsi, il est recommandé de respecter strictement les consignes d’utilisation et les précautions d’emploi, de manipuler les produits à l’extérieur ou à défaut dans un local bien aéré, de ne pas les mélanger entre eux dans un même récipient et de les stocker à l’abri de l’humidité et de la chaleur. Enfin il est impératif de maintenir ces produits hors de la portée des enfants. 

Pour profiter en toute sécurité des piscines et spas, il est important de maintenir la bonne qualité de l’eau avec des produits de désinfection. Toutefois, ces produits quelle que soit leur forme,  comprimés, galets, pastilles, poudre, liquide, contiennent le plus souvent du chlore et leur utilisation sans précautions n’est pas dénuée de risques.

Comment conserver les produits ?
Lors d’un stockage prolongé ou en présence d’humidité, les produits peuvent se dégrader et libérer au moment de l’ouverture des vapeurs toxiques qui, inhalées, peuvent entrainer une irritation grave des voies respiratoires.
Il est donc important de conserver ces produits dans un endroit frais, à l’abri des rayons du soleil et de l’humidité, dans leur récipient d’origine, fermé et en position verticale.
Par ailleurs, comme pour tous les produits chimiques dangereux, il faut veiller à ne pas les entreposer à proximité de matières inflammables comme des solvants ou de l’essence en raison du risque d’incendie ou d’explosion.
 
Comment les manipuler ?
Lors de l’utilisation, il est recommandé d’ouvrir le produit avec précaution, de préférence à l’extérieur, en évitant de respirer les vapeurs qui pourraient s’en dégager.
Si une dissolution préalable est nécessaire, il est important de toujours verser le produit dans l’eau et non l’inverse pour éviter les risques de projections et de brûlures. En effet, l’ajout d’eau directement sur le produit peut provoquer une réaction exothermique explosive.
Enfin, attention à ne pas mélanger dans un même récipient des produits de chloration avec d’autres produits pour la piscine (ajusteurs de pH, eau de javel…) : il pourrait se produire un dégagement de vapeurs de chlore (gaz très dangereux) ou une réaction explosive. Pour éviter ce type d’accident, utiliser des verres doseurs différents, propres et secs pour chaque produit.
 
Bien respecter les doses recommandées
Quels que soient les produits d’entretien utilisés, il est indispensable de respecter les doses recommandées : produits à base de chlore, de brome, anti-algues ainsi que des ajusteurs de pH ou encore les détartrants pour filtres.
Il est important de surveiller en particulier la concentration du chlore en faisant des analyses régulières de l’eau. Des doses de chlore trop fortes peuvent provoquer des irritations chez les baigneurs (yeux, nez, gorge) et des doses trop faibles ne pourront pas éviter la contamination de l’eau par des microorganismes surtout lorsque la piscine est fréquentée par de nombreux baigneurs et lorsque la température est élevée.
 
Que faire en cas d’accident ?
  • En cas de projection accidentelle de produits dans les yeux : rincer immédiatement sous un filet d’eau tiède en maintenant les yeux ouverts pendant une dizaine de minutes, retirer les lentilles de contact éventuelles.
Si l’irritation persiste, appeler le Centre antipoison de votre région.
 
  • En cas de contact prolongé avec la peau : rincer immédiatement et abondamment pendant une dizaine de minutes.
Si l’irritation persiste, appeler le Centre antipoison de votre région.
 
  • En cas d’inhalation de vapeurs : la personne intoxiquée doit rapidement être mise à l’air libre, en position semi-assise, buste légèrement incliné.
Appeler sans délai le 15 en cas de difficultés graves à respirer.
Appeler le Centre antipoison de votre région en cas de persistance d’irritation respiratoire : toux, irritation des voies aériennes.
 
ANSES - Dossier complet - 2019- 07-10

 



Dans la même rubrique :









1 2 3 4 5 » ... 6






Les dernières informations de
l'Institut National de la Consommation...






Bénéficiez gratuitement de tous les services de ce site. Indiquez votre adresse mail ci-dessous...

Retrouvez vos informations sur...



Les derniers articles les plus lus...