ID Privé - Votre actualité privée, pratique, juridique et ludique
ID.Privé
... votre actualité juridique, pratique et ludique !





Confinement, télétravail et intentions de travaux de rénovation

Mis en ligne par ID Privé le 19/11/2020


Confinement, télétravail et intentions de travaux de rénovation
Depuis le mois de mars 2020 où les Français ont été amenés à passer davantage de temps chez eux, un tiers d’entre eux a constaté, sur la période, des défauts relatifs au confort énergétique de leur logement (38%, 13% de défauts importants). Le plus souvent, ils déplorent un manque de chaleur (50% ont eu trop froid) plutôt que des températures trop élevées (28% ont eu trop chaud).  Les habitants d’agglomération parisienne (42%) et les actifs qui ont télétravaillé durant le confinement chez eux (54%) sont plus nombreux à constater de tels défauts.
 
Conséquence probable de ces défauts de confort énergétique ressentis, environ un tiers des personnes interrogées affirme que le fait d’avoir passé plus de temps chez elles depuis quelques mois les incite à réaliser des travaux de rénovation énergétique pour leur logement (32%). Le plus souvent, leurs motivations sont d’ordre financier (42% le font pour réduire leurs factures d’énergie) ou par souci de confort (38%) et s’inscrivent peu dans une démarche écologique (18%).
 
Les actifs qui ont déjà télétravaillé, de façon régulière ou uniquement pendant le confinement, semblent particulièrement enclins à le faire (44%) et notamment pour des raisons de confort pour les télétravailleurs réguliers (48% citent cette motivation).
 
La perspective d’un reconfinement encourage près d’un quart des Français à réaliser ou à accélérer la réalisation de travaux de rénovation énergétique (22%, mais seulement 4% en sont tout à fait certains), et notamment les plus jeunes (34% des moins de 25 ans), les habitants d’agglomération parisienne (29%) et les télétravailleurs (30%) ou les télétravailleurs en devenir (47% de ceux qui souhaiteraient davantage travailler dans leur domicile).

Source >> IFOP

L’enquête a été menée auprès d’un échantillon de 1039 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus.
La représentativité de l’échantillon a été assurée par la méthode des quotas ( âge, profession de la personne interrogée) après stratification par région et catégorie d'agglomération.
Les interviews ont été réalisées par questionnaire auto administré en ligne du 30 septembre au 1 er octobre 2020.