ID Privé - Votre actualité privée, pratique, juridique et ludique



Comment bien choisir une eau ? - Enquête sur 102 sources d’eau potable "Grenelle"

29 Mars 2019


Comment bien choisir une eau ?  - Enquête sur 102 sources d’eau potable "Grenelle"
L’eau est un élément indispensable au bon fonctionnement de notre corps car ce dernier est composé à 65 % d’eau. On comprend donc mieux pourquoi s’hydrater est essentiel, et ce tout au long de sa vie.
A ce titre, il est donc conseillé de boire en moyenne 8 verres d’eau par jour, soit entre 1,5 et 2 litres, sachant que les apports peuvent se faire sous différentes formes comme les soupes, par exemple. Cette quantité peut bien sûr évoluer en fonction de la chaleur, de l’effort, de l’âge mais aussi de son état physique. Eaux de source, minérale ou du robinet, toutes les eaux sont différentes mais certaines sont plus appropriées que d’autres en fonction de ses besoins.
Par exemple pour un bébé, mieux vaut opter pour une eau minérale, faiblement minéralisée et si possible avec une teneur nulle en nitrate. Si vous optez pour une eau de source, il faut qu’elle porte la mention "convient pour la préparation des aliments pour nourrissons". Attention, une fois entamée, une bouteille doit être mise au réfrigérateur et ne se conserve pas plus de 24 heures.
Pour les femmes enceintes, les personnes âgées, celles qui suivent un régime ou les sportifs, privilégiez une eau minérale riche en calcium et en magnésium. Toutefois, attention les eaux trop riches en magnésium accélèrent le transit et sont contre indiquées en cas d’insuffisance rénale.
Si au quotidien, vous buvez une eau minérale, choisissez également une eau faiblement minéralisée, soit moins de 500 mg/l car l’excès de minéraux peut avoir des effets néfastes comme, par exemple, provoquer des calculs rénaux. N’hésitez pas à changer d’eau régulièrement ! Et n’oubliez pas que l’eau du robinet est de qualité.

INC Conso - Article complet - 2019-03-28


Enquête sur 102 sources d’eau potable "Grenelle" - La pollution agricole de l’eau n’est pas une fatalité !
Alors que vient de s’ouvrir la deuxième séquence des Assises de l’Eau visant à réformer la politique de l’eau en France et en l’absence de données officielles, l’UFC-Que Choisir rend aujourd’hui publique une étude qui montre que la persistance des pollutions agricoles dans l’eau n’est pas une fatalité. L’analyse de 102 sources prioritaires particulièrement menacées par les pollutions établit que les mesures de prévention issues du Grenelle de l’Environnement sont globalement efficaces pour obtenir une eau potable sans recourir à une coûteuse dépollution. L’Association demande donc une protection des captages de tout le territoire, ainsi que la mise en œuvre stricte du principe pollueur-payeur.
Au sommaire
- La persistance des pollutions agricoles sur tout le territoire

- La coûteuse impasse de la dépollution rejetée par les consommateurs
- Le bilan de l’UFC-Que Choisir 12 ans après le Grenelle : la prévention, ça marche !
- Des résultats encourageants… qui appellent un déploiement d’urgence à tout le territoire
UFC-Que Choisir  - Communiqué complet- 2019-03-28



Dans la même rubrique :









1 2 3






Les dernières informations de
l'Institut National de la Consommation...






Bénéficiez gratuitement de tous les services de ce site. Indiquez votre adresse mail ci-dessous...

Retrouvez vos informations sur...