ID Privé - Votre actualité privée, pratique, juridique et ludique



Achat de maison : l'agent immobilier doit signaler la mérule, même éradiquée, à l'acheteur

Mis en ligne par ID Privé le 13/01/2020


L'acquéreur peut obtenir une indemnisation s'il n'est pas informé que la mérule a été autrefois éradiquée dans la maison qu'il achète. C'est ce que la Cour de cassation a décidé dans son arrêt du 14 novembre 2019.

La Cour d'appel avait jugé que l'agent immobilier avait commis une faute en ne vérifiant pas, par consultation de l'acte de vente antérieur, que la maison vendue avait fait l'objet d'une ancienne attaque de mérule, maintenant éradiquée. Elle l'avait condamné à indemniser l'acheteur pour le préjudice.

L'agent immobilier a contesté cette décision en indiquant qu'il n'avait pas à procéder à des recherches supplémentaires car il était en possession d'un diagnostic récent, établi par un professionnel, qui ne signalait pas la présence du "champignon des maisons".

Il argumentait également que l'acquéreur ne l'avait pas informé avant la vente de sa volonté d'acheter un bien n'ayant jamais fait l'objet d'une attaque de mérule, même ancienne, et totalement éradiquée.

La Cour de cassation considère que l'agent immobilier a bien commis une faute et confirme la décision de la Cour d'appel.

À savoir : la ou le mérule appelé aussi "champignon des maisons" est un champignon basidiomycète provoquant la pourriture des bois d'œuvre, de charpentes mal protégées.

Textes de référence
Cour de cassation, Première Chambre civile, 14 novembre 2019, 18-21.971

Et aussi
Diagnostic immobilier

Source >> Service Public
 



Dans la même rubrique :









1 2 3 4 5 » ... 39






Les dernières informations de
l'Institut National de la Consommation...






Bénéficiez gratuitement de tous les services de ce site. Indiquez votre adresse mail ci-dessous...

Retrouvez vos informations sur...



Les derniers articles les plus lus...